Après être restés pour le moins muets et discrets sur la construction du noyau 2021-2022, les Francs Borains ont enclenché la vitesse supérieure. Après l’annonce de la prolongation de Dante Brogno à la tête des Verts, plusieurs joueurs ont pris la même option : Lorenso Stevens, Locigno (sur le point d'être fait) ou encore Clément Deschryver. Mais aussi le capitaine Lorenzo Laï qui enchainera donc une huitième saison au stade Vedette.

"À bientôt 36 ans, je n’avais pas envie de rester sur une saison blanche", commence le capitaine qui continue de courir deux fois par semaine pour se tenir en forme. "Il le faut pour éviter les blessures. Mais c’est vrai que ça devient long et embêtant."

Voir le capitaine prolonger, c’est au fond une évidence tant le petit format des Francs Borains fait partie des meubles.

"C’est vrai que c’est une suite logique", sourit-il. "Je suis le capitaine, je suis un enfant du coin, j’ai toujours dit que je voulais finir ma carrière ici. C’est une évidence oui. J’ai connu 3-4 montées avec ce club. Mais malgré mes 36 ans dans quelques semaines, je compte toujours bien jouer et faire mes matches comme je l’ai toujours fait."

Toutes ces annonces offrent aussi une perspective de stabilité au sein du noyau de Dante Brogno. "Cela reste dans la continuité du projet effectivement. Ils ont fait les choses dans l’ordre. D’abord le coach et ensuite les joueurs, c’est correct. Ils ont travaillé dans le bon sens. Moi en tout cas, je me sens toujours bien dans ce club. Il se reconstruit pour se rapprocher du monde professionnel même si on est déjà dans du semi-professionnel. Ça se construit sur des bases solides."