Mons Baptiste Ulens, auteur d’un triplé samedi, a converti tous les penalties qu’il a frappés depuis le début de saison.

Après deux défaites consécutives, Quévy-Mons a renoué avec le succès samedi soir face à une faible équipe du Kosova Schaerbeek. Sans livrer une grosse prestation, mais l’essentiel était surtout de gommer les deux derniers échecs.

"Deux défaites complètement différentes , analyse Baptiste Ulens. Face à Walhain, on était tombés contre une bonne équipe et ça pouvait aller dans un sens ou dans l’autre. En revanche, celle au Léo me reste toujours en travers de la gorge parce qu’on doit facilement tuer le match et qu’on n’arrive pas à garder le zéro derrière alors que l’adversaire n’était pas dangereux."

Voilà l’affront partiellement lavé. "On a fait le boulot. On peut savourer ce qui reste une victoire mais on doit aussi se rappeler qu’on n’a pas développé un jeu flamboyant. Ce n’était pas la priorité. On nous a parfois reproché de trop jouer au foot. Ici, on a essayé d’être plus directs, et de mettre nos occasions avant de gérer. C’est trop tôt pour dire que nous sommes relancés, après une seule victoire. Il faut les enchaîner et en faire le seul objectif à Gosselies."

Avec ce succès le RAQM revient dans la course aux premières places, l’objectif avoué. Et il le doit ce samedi à son capitaine, auteur des trois buts.

"Il m’est arrivé d’en mettre cinq sur un match mais c’était en jeunes et j’étais attaquant. En équipe première et en tant que défenseur, c’est la première fois. Quand il y a les trois points au bout du compte, peu importe qui marque mais ce serait mentir de prétendre qu’il n’y a pas une petite satisfaction personnelle à marquer. C’est toujours bénéfique de se tirer l’un l’autre vers le haut. Que ce soit par des buts, des passes décisives, ou des prestations de qualité."

Et cela même s’il y a deux penalties dans le triplé.

"J’ai entendu des gens soulever cela mais il faut se rappeler qu’il faut encore les mettre et que l’an passé, on en avait loupé quelques-uns. J’en suis à cinq sur cinq depuis le début de saison. Pourvu que ça dure."