A 18 ans, Romain Faucon a entamé une saison cruciale dans sa jeune carrière se lançant dans le bain des grands depuis quelques jours.
Arrivé en Egypte en tout début d'année, il enchaine cette semaine un 2e tournoi dans la capitale où il a déposé son sac. Après un premier tournoi qui l'a vu éliminé dès le premier match face à une tête de série ("Je suis sorti du match après des erreurs d'arbitrage et des discussions"), Romain Faucon est plutôt bien entré dans le deuxième tableau du Caire (15.000$).

Celui qui s'entraine chez Justine Henin a en effet gagné le 1er tour ce mardi en battant en deux sets Muthu Aadhitiya Senthilkumar (Inde/21 ans) 6-3, 6-3. 

Breaké dans le début du premier set, le Montois a ensuite contre-breaké dans la foulée pour prendre son envol à 4-2. Dans la deuxième manche, il n'a jamais été inquiété menant même 5-1. Il ponctuera la rencontre au bout de sa 6e balle de match dans le dernier jeu de la partie. 

"Au début du match, on va dire que le stress du premier match a un peu joué", confie-t-il. "Dans l'ensemble, j'ai fait un match solide face à un gaucher pointé 1003 à l'ATP. Pourtant, les terrains ne sont pas bons du tout. Heureusement, j'aime encore bien la chaleur car le jeu s'accélère."

Cette victoire lui permet en même temps de décrocher son tout premier point ATP. Une première étape dans sa jeune carrière. "En arrivant en Egypte, c'était clairement l'objectif. Avec le prochain classement publié, je pourrai rentrer plus facilement dans les qualifs ou maindraw."

Alors qu'il s'est lancé dans l'aventure en Egypte sans entraineur, son ancien coach ayant quitté l'encadrement de l'Académie de Justine Henin, Romain compte bien continuer sur cette lancée. 

Jeudi, le Montois tentera de poursuivra son aventure égyptienne face à l'Argentin Juan Pablo Paz (ATP 618). "Je ne le connais pas très bien sauf qu'il a évolué dans le Top 200 et qu'il a 26 ans. C'est donc un gars avec de l'expérience.. Moi, je n'aurai rien à perdre, il faudra aller le chercher."

Tout comme un troisième tournoi en Egypte, histoire de bien capitaliser ces premières semaines de 2021. "Je suis en attente. Soit, ce sera les qualifs, le tableau principal ou alors le retour à la maison (rires)."