Les Borains ont dominé la saison (écourtée) en D2 amateurs.

Les Francs Borains, autoritaires leaders en D2 amateurs, sont logiquement propulsés en D1 amateurs suite à la décision d'arrêter les championnats amateurs, en figeant la situation à la date du 12 mars.

“Je suis surpris de voir que l’ACFF a pris une décision si tôt”, affirme Roland Louf, le directeur général des Francs Borains. “Je ne m’y attendais pas. Je pensais plutôt que le foot amateurs s’alignerait sur le foot pro. Mais je pense que notre montée est méritée, nous étions en tête depuis la première journée.”

Et d’ajouter : “Plusieurs cas de figures se présentaient sur le bureau de l’ACFF et, quoi qu’il arrive, il y aurait eu des déçus. C’est certainement dur pour la Raal qui a aussi tous les atouts pour monter. J’avais d’ailleurs confié à M. Curaba que si un projet de D1 amateurs à 20 se présentait, je le soutiendrais à 100 %. De notre côté, cela va nous permettre de planifier le travail pour préparer la prochaine saison. Pour le staff, Dante Brogno avait une clause de reconduction en cas de montée en D1 amateurs, j’espère qu’il va continuer à faire un petit bout de chemin avec nous. Concernant les joueurs, il va falloir analyser, réfléchir, prendre du temps parce que la D1 amateurs, c’est un autre monde avec des clubs semi-pro et même 100 % pro mais contrairement aux autres saisons, nous sommes un peu en avance pour les transactions. Dorénavant, la grande inconnue est de savoir quand va pouvoir reprendre le foot et commencer la prochaine saison.” 

Qui pourrait être celle d’une union avec Quévy-Mons : “Des discussions sont encore en cours. Nous avons jusqu’au 15 avril pour déposer un dossier. Nous ne le ferons que si administrativement et juridiquement, tout est en ordre et complet."