Le club montois a convié ses nageurs ce 1er juillet après plusieurs mois sans entrainements dans l’eau.

Depuis l’annonce de la possibilité de rouvrir les piscines le 1er juillet, les nageurs trépignent d’impatience. 

Et ceux de Mons-Hainaut Natation font partie des chanceux qui auront l'occasion de retrouver l'eau dès ce mercredi, là où bien d'autres clubs ou structures devront encore patienter quelques jours, le temps que le protocole puisse être mis en place. 

"Les nageurs sont pressés de retrouver le bassin", s’enthousiasme Jean Finet, le président du club de Mons-Hainaut Natation. "On est vraiment tous contents et personne ne veut entendre parler d’une 2e vague (rires)."

De l’adaptation

Agé de 83 ans, le big boss de MHN s’est remis du Covid, contracté au début de la pandémie, et entend bien revoir ses ouailles ce mercredi soir à la piscine du Grand Large.

"Nous avons envoyé un questionnaire à nos membres pour savoir qui sera là", continue-t-il. "Pour qu’on puisse s’adapter car nous n’aurons accès à la piscine et à quelques couloirs seulement quelques jours par semaine, ce qui nous offre moins d’heures qu’en temps normal. Mais pour mercredi, on les attend tous. Ce sera aussi l’occasion pour nous de revoir les parents et de discuter avec eux sur les mesures. Et au fur et à mesure des jours, on adaptera notre organisation. N’oublions pas qu’on a un peu été pris par le temps en recevant le feu vert et les consignes seulement vendredi dernier."

Soumis à des règles et consignes précises pour la reprise des activités, le club montois s’est organisé pour accueillir tout le monde. Pas question toutefois de directement mettre la pression sur les épaules des nageurs et entraineurs. "Pas du tout. La reprise sera progressive. Il faut avant tout éviter les blessures. Ce sera d’abord des rappels techniques, la répétition des mouvements et surtout la reprise de contacts avec le groupe."

© DR

Des entrainements à l’extérieur

Si les nageurs se réjouissent d’enfin retrouver leur terrain de jeu préféré, ils ne sont pas restés inactifs pour autant. "Nous avons organisé au grand large des entrainements d’extérieur effectivement. Il n’en manquait pas un ! On est un club aux membres très soudés et ça s’est vu ces dernières semaines. C’était avant tout de la condition physique tout en respectant les distances."

Dès ce mercredi et jusqu’au 24 juillet, les nageurs montois vont enchainer les séances pour se remettre dans le bain et retrouver ses repères avant de connaître une nouvelle cassure jusqu’au 24 août. "Comme les compétitions sont annulées, il n’y a plus d’objectifs à se fixer et nous n’avons pas organisé non plus de stage préparatoire à ces compétitions. Alors on coupe. D’autant qu’après, quand on va reprendre le 24 août, ce sera alors jusqu’en juillet voire plus pour ceux qui participeront aux différents championnats de Belgique."

© DR