Quand vous pensez à une mi-temps de football peu emballante, vous pourrez désormais vous remémorer ce début d’après-midi à Dour. Sur un rythme de sénateurs, les deux équipes ont offert aux supporters deux petites occasions, une de chaque côté.

Dans ce premier acte, Tall était le premier à tenter de mettre en danger le gardien adverse Van Aerschot. Après cet interlude de rythme dès la 4e minute, il fallait attendre la 20e pour voir un autre danger. De l’autre côté, Chaabi revenait bien pour contrer une attaque adverse. C’était à la demi-heure que l’on voyait la plus nette (et dernière) occasion de cette première mi-temps. Le buteur d’Heist Orye butait sur un bon Vandermeulen.

A la pause, Dante Brogno changeait deux hommes, ce qui ne changeait rien au mauvais match des Verts. Au contraire, c’étaient les visiteurs qui mettaient en grand danger Vandermeulen. Du côté borain, il fallait attendre la 75e minute pour voir Crolet tenter la première frappe potentiellement dangereuse. Au final, on restait sur un 0-0, personne ne trouvant la faille.

La fiche du match

  • Royal Frans Borains : Vandermeulen ; George, Alouache, Chaabi, Deschryver ; Niankou, Crolet, Lauwrensens (46e Lavenant), Durieux (64e Renquin) ; Caufriez (46e Valadas), Tall (81e Habbas)
  • KSK Heist : Van Aerschot ; Meddour (55e Wijns), Vande Cauter, Englebert, Nys ; Absisan, Rosy ; Troonbeeckx (69e Ferreira Carrasco), Benhamou, Bamona ; Orye
  • Arbitre : M. Federico
  • Avertissements : Durieux, Absisan, Vande Cauter, Alouache, Wijns, Chaabi
  • Exclusion : 90e+2 Ferreira Carrasco