En première période, on assistait surtout à une démonstration d’organisation et de tactique. Dante Brogno et son homologue de Dessel Benny Lunenburg avaient mis l’accent sur le positionnement, au détriment du spectacle. On notait toutefois une frappe de Durieux au quart d’heure, bien déviée par le gardien local.

Après ce court interlude de rythme, on retombait dans le soporifique jusqu’à la toute fin de cette mi-temps et un superbe but des Borains. Sur un bon ballon d’Abderrahmane, Habbas remontait en retrait pour Durieux, celui-ci plaçant le cuir hors de portée de Kustermans.

La deuxième période démarrait bien pour les locaux, avant que la fatigue physique ne prenne le dessus. Dans une dernière demi-heure hachée, les visiteurs tentaient le tout pour le tout mais l’organisation boraine tenait le choc. Après deux rencontres, les Verts prennent donc le plein de points et sont les seuls leaders de cette N1 avec 6 sur 6.

La fiche technique
  • Royal Francs Borains : Vandermeulen ; George, Alouache, Chaabi, Abderrahmane ; Niankou, Lai (78e Crolet), Durieux, Lauwrensens (78e Renquin); Caufriez (59e Valadas), Habbas (69e Tall)
  • KFC Dessel Sport : Kustermans ; Verbeek, Kolen, Haagen (80e Ghislain), Boujouh ; Cinti (69e Mathei), Sols, Versmissen, Breugelmans ; Cheprassov, Cerigioni
  • Arbitre : M. Denuit
  • Avertissements : Cheprassov, Habbas, Haagen, Alouache, Durieux, Verbeek, George, Valadas, Kustermans, Kolen
  • Le but : 43e Durieux (1-0)