Mons Après neuf années à servir dans les rangs des Borains, il quitte le club.

Quitter le club de ses dix dernières années est loin d’être une situation facile à vivre. Rachid El Barkaoui, présent à Boussu depuis 2009, quitte les Francs Borains en ayant fait le tour de la maison.

"Je pars en bons termes avec les dirigeants, le groupe. J’avais un accord avec l’ex-coach Nicolas Huysman pour avoir un rôle d’adjoint-joueur pour la saison à venir. Avec l’arrivée de M. Brogno, la donne est différente. Le nouveau coach recherche un pur adjoint, ce que je ne suis pas encore tenté de devenir. Je ne suis pas encore à plat."

À 38 ans, le couteau suisse français poursuivra donc sa carrière de joueur. Son envie : un dernier projet dans un club ambitieux. Chez nous ? "J’ai envie de continuer en Belgique. J’y ai vécu la majeure partie de ma carrière, je m’y sens bien. J’ai une bonne dose d’expérience à apporter mais aussi ma présence sur le terrain. Mon corps est encore au top. J’ai quelques touches mais encore rien de concret, je donnais la priorité aux Francs Borains."

Des bons souvenirs au club, Rachid El Barkaoui en a plein la tête. "J’ai connu les deux montées, de nombreux coachs, l’aventure en Coupe de Belgique et le match face à Anderlecht… J’ai tout donné sur le terrain, je suis fier d’avoir vécu toutes ces années. J’ai préféré arrêter avant la saison de trop."

Partir en bons termes du club borain, c’était le souhait de Rach. En refusant un poste de T2 cette année, on aurait pu croire que l’aventure d’El Barkaoui chez les Verts serait terminée. Mais on en est loin. "Je reviendrai. Dans le staff, pour encadrer les jeunes, tout est faisable. Vu que j’habite dans le nord de la France, je pourrai aussi faire du scouting pour le club. Dans la vie, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Pourtant, j’ai une certitude : je reviendrai au RFB !"