C’était la surprise du chef pour cette première reprise : le retour de Yannick Loemba, lui qui avait connu la faillite du matricule 44. 

"Ça fait plaisir de revenir, il n’y a pas grand-chose qui a changé", sourit le joueur de 31 ans. "À part peut-être la division mais on va essayer d’y remédier le plus vite possible. On est là pour rendre au club son éclat." Sans club depuis son départ de Dundee (Écosse) à l’été 2019, il est heureux de retrouver le Tondreau. "C’est la maison. C’est un club qui m’a permis d’aller en D1 et d’atteindre des objectifs personnels. Je devais aussi quelque chose à Mons. J’ai une dette à payer tellement le club m’a apporté mais aussi personnellement. On a un bon staff et un bon groupe. J’espère que les jeunes pourront aussi faire la différence."