Ce lundi soir, Michel Plomb du RJC Mons n’a accueilli que 18 judokas pour son cours, mesures sanitaires obligent. 
Déçu de voir à nouveau les sports indoor mis à l’arrêt, le Montois avait dû mal à digérer la décision de la Ministre. “Ça commence à bien faire, on en a marre”, se désole le boss du RJC Mons, l’un des plus grands clubs du Hainaut. 

“Mais en même temps, ce n’est pas surprenant. Pourtant, on avait pris nos précautions, on avait adapté nos cours, on les avait même dédoublés pour réduire le nombre de participants. Heureusement, aucune compétition n’était prévue pour l’instant donc nous ne sommes pas impactés dans une sorte de préparation. En outre, on avait nous-même décidé de ne rien organiser lors de la semaine de la Toussaint. C’est surtout embêtant parce que le club, c’est comme une famille, nous retrouver, c’était un plaisir.”

 Pourtant, Michel Plomb et son équipe vont devoir tout de même revoir leur plan alors que le club avait déjà reporté le paiement des cotisations en mars. “On prépare en effet les candidatures pour les ceintures marron et noires. Ça se prépare aussi sur le tapis. On va avancer ça et le faire avant la date du 15 octobre.”