Ce vendredi soir, les dirigeants du RSC Pâturages conviaient les clubs amateurs à une assemblée extraordinaire. 

L’objectif : prendre la température concernant une possible réclamation pour contester la décision d’annuler les tours finaux pour 2020-2021. 

Dans un Espace Magnum disposé selon les règles sanitaires en vigueur, ce sont soulagés que les dirigeants du RSC Pâturages entamaient leur discours. “ Aujourd’hui, le football provincial est relégué au dernier plan”, affirme Karim Mariage, vice-président du club. “Les décisions de l’ACFF et de notre comité provincial ont été prises sans aucune concertations avec leurs membres, nous !“ 
Le ton est donné, d’entrée de jeu. 
 
Simple rappel des faits : le 20 mai dernier, l’ACFF prenait la décision de ne pas organiser de tours finaux pour la saison à venir, soit un peu moins d’un an à l’avance. Par le passé, toute décision aussi importante concernant les championnats provinciaux était avalisée lors d’une assemblée générale. Cette année, au vu des conditions sanitaires inédites, il était évidemment impossible d’organiser d’assemblée. Sans assemblée, la décision d’annuler les tous finaux n’a donc pas été proposée aux clubs mais plutôt imposée. 
 
Pour Karim Mariage, “c’est un nouveau gros coup pour les clubs, déjà affaiblis par l’arrêt des championnats mi-mars. Cette décision a plusieurs impacts. Financièrement, de nombreux clubs perdront des affiches intéressantes, lors desquelles la buvette et le ticketing tournent bien mieux que lors de la saison régulière. Sportivement, comment donner de l’enjeu à la fin de saison ? Dès le mois de mars, les dés sont souvent jetés concernant le futur champion. Pour les ¾ des autres clubs de la série, ni concernés par le titre ou la descente, la fin de saison perd tout intérêt.” 
 
Face à cette décision, certains clubs, et notamment Pâturages, ont proposé des solutions au comité provincial. Elles n’ont abouti qu’à un refus unilatéral. Ensemble, ces douze clubs présents ce vendredi ont abouti à une solution. Par mail, Pâturages prendra contact avec tous les clubs du Hainaut. Le but : organiser un référendum populaire. Si les clubs déclarent être d’accords avec une réclamation à faire en direction de l’ACFF, ils seront nommés dans le mail fin de semaine prochaine. 
 
Pour les dirigeants de Pâturages, c’est “la seule manière de tenter de faire bouger les choses. On veut rassembler le plus de clubs possibles sur un sujet qui les touche et les affecte tous. Avoir élu au comité provincial des dirigeants qui ne donnent pas suite aux interpellations des clubs qui les ont élus, c’est totalement illogique. Espérons que le comité provincial ne nous fera pas payer à l’avenir notre sortie du rang !”