L’Union Namur ne ménage pas ses efforts depuis quelques semaines afin de modifier, in extremis, la composition des séries des prochains championnats en D2 et D3 ACFF ainsi que de l'ensemble des séries provinciales.

Relégués en D3 ACFF à la suite de la saison 2019-2020 écourtée, les Namurois veulent des championnats à 18 plutôt qu’à 16, sans descendants par rapport à la dernière saison en date. Ils estiment qu’ils n’ont pas eu la possibilité de défendre de façon équitable leurs chances sur le terrain et que, avec une saison qui serait allée à son terme, les conclusions n’auraient pas été les mêmes. Le fait que Waasland, en D1A, ait pu obtenir gain de cause sur une thématique similaire, n’a fait que raviver leurs espoirs.

Ce lundi, l’Union Namur a annoncé qu’elle avait réussi à obtenir l’accord de plus de 20 pourcents des clubs francophones. Un quorum suffisant pour contraindre l’ACFF, selon ses règlements, à convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire afin que la composition des séries des prochains championnats, à 16, 17 ou 18, soit mise à l’ordre du jour et puisse faire l'objet d'un vote des membres présents à la majorité simple. 

"On ne souhaite pas que les dates prévues pour le début des championnats soient reportées. Il faut donc que la convocation parte dans les meilleurs délais, pour une AGE tenue au plus tard le 11 septembre, laissant par le fait même largement la possibilité à l’ACFF et aux Comités Provinciaux de faire des hypothèses de calendriers en vue de la reprise programmée", ont indiqué les dirigeants namurois.

"On ne se bat contre personne ni contre rien à part l’injustice, mais on espère aussi que l’ACFF ne freinera pas le processus car aujourd’hui c’est près d’un quart de ses membres qui sont demandeurs. David Delferière a par ailleurs promis à Bernard Annet que si la demande venait de la base, il la considérerait."

De son côté, l'ACFF, via l'intermédiaire de David Delferière, a indiqué "avoir transmis ce dossier à son service juridique" et devrait pouvoir prendre position de façon claire ce mardi quant à la suite à donner.