Eliott Crestan à Munich : "Il y avait 50 mètres en trop"

Eliott Crestan n’a pas déçu ses supporters, ce dimanche soir, en finale du 800 mètres.

Amandine Gilson
Eliott Crestan à Munich : "Il y avait 50 mètres en trop"
©BELGA
Sorti d’une saison compliquée, chamboulée par une grosse blessure, le Lesvois Eliott Crestan semble retrouver peu à peu son meilleur niveau et surtout ses sensations, pour le plus grand plaisir de son entraîneur, André Mahy. C’est ainsi qu’après les séries et puis les demi-finales, l’athlète du Sambre et Meuse Athlétique Club s’aligne dimanche soir sur la finale du...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité