Defosset et Namur n’ont rien à perdre en Roumanie

Les Namuroises peuvent-elles créer l’exploit face à Sepsi ?

Loïc Ménagé
Namur avait offert une belle résistance pendant 25 minutes jeudi dernier.
Namur avait offert une belle résistance pendant 25 minutes jeudi dernier. ©EDA
Entre ses examens – elle est étudiante en première année de communication à Namur —, ses matchs en D1 avec Namur et ses rencontres d’EuroCup, Wivine Defosset n’a pas vraiment le temps de se poser sous le plaid sur son canapé et de suivre les dernières saisons de ses séries préférées sur Netflix. Le début du mois de janvier est en effet bien chargé pour la jeune Namuroise de 20 ans. “J’ai eu des examens lundi et mardi, indique-t-elle. Ce mercredi matin, j’ai pris...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...