Arquet – Loyers : Verdel retrouve ses potes pour un match au sommet

Les deux formations, au coude à coude cette saison, luttent pour le titre en P1.

S. M.
L'Arquet peut repasser en tête de la P1 ce samedi soir.
L'Arquet peut repasser en tête de la P1 ce samedi soir. ©EDA

Ce derby namurois avec pour enjeu la première place de la P1 aura une saveur particulière pour le capitaine intérimaire vedrinois (Ndlr : en l’absence de Labeau) Alexandre Verdel. Formé à l’Arquet dès son plus jeune âge, le défenseur a quitté le club à 20 ans pour rejoindre… Loyers. “J’avais un temps de jeu limité à l’Arquet, raison pour laquelle je suis parti”, se souvient-il.

Avec les Loyersois, le médian a connu cinq belles années dont une en Promotion D. Lorsqu’il a quitté le club au terme de la saison 16/17, il pensait d’ailleurs arrêter le foot. “J’étais avocat à Liège et j’avais à chaque fois deux heures de route A/R pour venir jouer à des heures assez tardives. Finalement, Andenne qui était en P2, s’est manifesté. Ce passage a relancé mon envie de jouer au foot avec un doublé coupe/championnat. ”

Après un passage à Grand-Leez, Alexandre Verdel est revenu à l’Arquet, son club formateur qui évoluait également en P2 il y a deux ans. Club avec lequel il a été champion avant de vivre cette saison exceptionnelle en P1. “Quand j’ai resigné l'an dernier, c’était pour viser quelque chose avec cette équipe. Je ne voulais pas juste jouer la colonne de gauche. On avait des ambitions de tour final. On nous avait pointés comme outsider, à juste titre, mais je ne pensais pas qu’on se retrouverait à jouer le titre avec une autre équipe. ”

Samedi soir, le défenseur retrouvera sur le terrain plusieurs joueurs qu’il connaît bien. “Chaque semaine, j’ai Antoine Richir au téléphone. On se "félicite" de nos résultats du week-end. J’ai aussi joué avec Collard, Tajdenant, Crevits et Tito De Geest que je vais tout doucement chauffer en vue de cette rencontre”, rigole notre interlocuteur.

Battus à l’aller (1-0), les Vedrinois ont l’occasion de remettre les pendules à l’heure et de dépasser Loyers, en tête de la série avec un point d’avance. “Pour nous, c’est un match de gala mais ce n’est pas non plus un match à 9 points”, rétorque le Vedrinois. L’Arquet devra encore affronter plusieurs formations qui luttent pour leur maintien en P1 en fin de saison. “Les matchs contre ceux qui jouent pour se sauver, ce sont les pires. Mais il est hors de question qu’on décroche de Loyers ce samedi soir. Je suis un peu moins amoureux du foot qu’avant, mais j’aime toujours autant la gagne ! ”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...