“On joue ce qu’on sait jouer. On savait déjà avant la saison qu’il fallait une demi-saison pour valider le championnat. Un an sans jouer, c’est compliqué. Il faut aussi penser aux joueurs en fin de carrière, comme moi, qui n’en ont plus pour longtemps sur les terrains. À titre personnel, que ce soit pour le titre ou le maintien, je suis pour jouer ce championnat. Mes propos valent évidemment si on peut bien reprendre en février. Si à la mi-janvier on apprend que ça ne peut pas reprendre, alors il faudra penser à la saison blanche.