Namur L’ancien défenseur de Durbuy fait le point sur sa revalidation avant le déplacement dans son ancien club.

Blessé au genou avec Durbuy l’an dernier face aux Francs Borains, Alex Vanderlin a subi une petite arthroscopie le 6 mai dernier. Son indisponibilité était estimée à un mois. Mais un peu plus de cinq mois plus tard, le défenseur central est toujours sur la touche.

"Quand j’ai signé à l’UR Namur FLV, il ne devait y avoir aucun souci pour cette saison mais après l’arthroscopie, j’ai eu un hématome sur l’os. Le délai de résorption était inconnu… Il fallait juste attendre", nous explique le joueur qui entrevoit néanmoins le bout du tunnel. "Cela fait trois semaines que je m’entraîne en individuel avec le T2 qui m’a pris en charge de A à Z. On travaille surtout les appuis et le physique via du renforcement musculaire, la vivacité, les changements de directions, les sauts, etc. Pour le moment, ça va très bien."

Alexandre Vanderlin devrait reprendre les entraînements collectifs dès mardi prochain. "Il me faudra évidemment quelques semaines avec le groupe pour retrouver le rythme. Mon objectif est d’être au moins sélectionnable pour le mois de décembre et pourquoi pas grappiller un peu de temps de jeu. Être sur le banc serait déjà une bonne chose car on a toujours besoin d’un défenseur, surtout lorsqu’il y a quelques absents comme pour ce week-end. Pour être prêt à 200 %, il faudra par contre attendre le mois de janvier."

Malgré son indisponibilité, Alex Vanderlin va essayer d’être présent en supporter ce samedi à Durbuy. "Au début, j’assistais à toutes les rencontres de l’UR Namur FLV puis j’ai eu un creux car mentalement j’ai accusé le coup. Durbuy n’est pas le meilleur souvenir de ma carrière mais cela reste quand même mon ancien club."

Prendre un point là-bas serait selon notre interlocuteur déjà une bonne chose pour les Merles. "Sur ma saison passée là-bas, on a perdu deux fois à domicile : contre la Raal et Visé. Dans le jeu, on est aussi fort qu’eux mais il faudra faire attention sur les phases arrêtées. On marquait énormément là-dessus et je pense que c’est toujours le cas pour Durbuy cette saison."