Le club de hockey andennais se développe peu à peu. Le projet a théoriquement vu le jour en 2018 mais la sauce a mis un peu de temps avant de prendre. "C’était une demande de la Ville de développer la discipline et la Fédération était venue dispenser des formations", confie Frédéric Pokorny, ancien directeur technique de Namur pendant dix ans. "Il n’y a pas vraiment eu de suivi et cela n’a tenu qu’un mois. La Fédération est revenue vers Patrick Van den Berghe (NdlR : ancien président de Namur) et moi et nous nous sommes lancés."

Les premiers entraînements ont été dispensés en octobre 2020, pas vraiment le contexte idéal mais les jeunes ont progressivement afflué. " J’ai donné ma première séance à deux-trois joueurs mais ils sont maintenant une dizaine à venir une fois par semaine. Nous inscrirons des U8 Filles lors du prochain championnat. On aimerait aussi avoir des U8 et U10 Garçons. C’est tout à fait possible, le bouche à oreille fonctionne parfaitement."

Des anciens ont également adhéré au projet. Il y aura peut-être des Mineures Messieurs et des Ladies. "Deux équipes qui seront en autogestion et à qui on doit simplement fournir des plages horaires."

Une certitude, Andenne est persuadé de pouvoir se faire une place entre Namur et Huy. "Dans chaque village, il y a un club de football ou de basket. Le hockey est tout de même en plein essor. On pourrait imaginer à terme des championnats provinciaux, ce qui limiterait les déplacements. Notre objectif, c’est avant tout de permettre à tout qui veut de s’inscrire chez nous. On est dans le sport-loisir. Si un jeune développe des compétences, on l’orientera vers de plus grosses structures. Il n’est pas du tout dans nos intentions d’aller chiper des membres à gauche et à droite."

Pour l’instant, le club profite du terrain de foot américain mais la donne pourrait vite évoluer.

"La commune croit en nous et dispose encore de terrains pour construire notre aire de jeu d’ici un an ou deux. Le complexe sportif est magnifique et il y a un parquet sur lequel on peut pratiquer le hockey indoor sans l’abîmer. Franchement, il y a de belles perspectives."

Des stages seront également organisés cet été pour fidéliser de nouveaux adeptes.