Seize ans après l’avoir quitté, le foot national redevient une réalité pour Rochefort.

Les Rochefortois en ont d’abord entendu la clameur, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Puis ils ont, parmi leurs supporters, impatiemment attendu la confirmation du succès de Visé à Renaix.

Rochefort venait de remplir son contrat : gagner, une dernière fois, une de plus en déplacement ! Et s’il y avait une ultime chance à saisir pour monter en D3 amateurs, les Marcassins poignaient dedans en 20 minutes pour renverser de façon expéditive le cours de la rencontre. "On avait encore la défaite contre Schaerbeek en tête. Il y avait de la tension dans l’équipe. On pouvait très bien en prendre deux pour le même prix et c’était fini pour nous."

La lucidité des propos de Tom Antoine n’avait d’égal que son opportunisme diabolique pour planter trois buts et offrir une voie royale à son équipe.

"Notre réalisme y est pour beaucoup dans cette large victoire." Le héros rochefortois, qui a déjà goûté à la D3 avec Onhaye, y allait d’une petite confidence. "C’est la première fois de la saison que le coach m’aligne en 9, souriait-il. J’étais à chaque fois au bon endroit. Je ne me connaissais pas cette faculté."

À bientôt 29 piges, il savourait l’instant. "On vient de jouer un mois de plus que les autres, en se demandant parfois si on n’allait pas à l’entraînement pour rien." Manifestement, non.