Après un début accrocheur, le Conti a fini par céder au bout du suspense.

Si, plus tôt dans la saison, Dinant serait parti avec les faveurs des pronostics, c’est le Conti qui endossait le costume de favori avant cette manche aller. Les Andennais ont effet gagné quatre de leurs cinq derniers matchs de phase classique là où Dinant s’est écroulé en fin de parcours.

Cette tendance ne s’est pas confirmée sur le terrain du hall de Seilles. Dès l’entame, les deux équipes se sont tenues de près, même si Dinant, via sa mobylette Pilette, imposait son rythme et prenait l’ascendant psychologique : 4-8 après 3 minutes. Le Conti ne se laissera pas faire et reviendra vite à hauteur de son adversaire par Joachim Dufour, qui gagnait le combat dans la raquette. En face, c’est évidemment Pilette qui alimentait. Avec 11 points personnels dans le premier quart, il permettait à son équipe de garder l’avantage : 21-23 à la 10e.

Mais c’est en équipe que les Copères pouvaient créer l’écart. C’était chose faite dans le deuxième quart. Avec Despeghel à la mène, ils accélèrent le rythme. Dethier est à la conclusion. Puis, quand le Continental a soigné son repli défensif, Dinant a de nouveau su s’adapter. Et Dethier, encore lui, savait être précis à mi-distance.

La reprise était par contre andennaise. Profitant notamment d’une faute sifflée volontaire de Dermience, le Conti surfait sur la bonne vague et revenait 54-58 à la 25e. Il arrachait la prolongation par T. Franckinioulle mais Dinant émergeait.

La fiche technique

Continental : T. Franckinioulle 16 (2x3), Reginster 8, Jor. Dufour 6, Joa. Dufour 19, Mahy 2, Léonet 2, Jacquemin 15 (1x3), L. Franckinioulle 4, Hennart 1, Hoeree 2.

Dinant : Gilet 2, Barbeaux 4, Dethier 22, Despeghel 6, Pilette 17 (1x3), Jacobs 6, Marx 2, Michel 7, Dermience 13 (1x3).

Périodes : 21-23, 37-48, 58-65, 75-75.