L’attaquant condrusien a inscrit un doublé en 14 minutes à Onhaye.

L’attaquant du Condruzien Augustin Rigo, 20 ans, a joué pour la deuxième fois en D3 amateurs samedi soir à Onhaye. Monté à la 65e, l’ancien joueur d’Andenne a inscrit un doublé, dont un but sur penalty, en moins d’un quart d’heure. Retour sur sa prestation.

Augustin, vous savourez ce doublé ?

"Je suis content d’avoir marqué, oui. C’est bon pour la confiance mais j’aurais évidemment préféré que ces buts soient rentables."

Vous êtes monté alors que le score était de 3-0. Un mauvais moment ?

"Ce n’est jamais l’idéal mais je me suis dit que je n’avais rien à perdre et que j’allais tout donner. C’est ce que j’ai fait. Comme je me sentais bien dans le match, j’ai demandé à Collard pour tirer le penalty. Pour les suivants, j’aimerais continuer à les tirer. Je vais en parler au coach."

Michel Mauléon a déclaré que vous aviez marqué des points. Qu’en pensez-vous ?

"Que ça me fait plaisir mais que je ne suis pas encore prêt physiquement. Je n’ai joué qu’une fois comme titulaire à Sprimont (NdlR : il y a deux semaines) puis je suis parti travailler le week-end suivant à l’étranger. S’ajoutent à cette titularisation 25 minutes samedi soir. Je vais profiter de la trêve pour retrouver une condition physique."

Vous avez longtemps été blessé…

"Depuis le match amical contre Spy (25/07). J’ai eu une déchirure aux ischios que j’ai mal gérée. J’ai mis deux mois et demi à trois mois pour m’en remettre. Je suis désormais pleinement disponible pour le second tour."

Votre ambition pour 2019 ?

"Aider l’équipe à prendre un maximum de points. Le Condruzien a joué longtemps sans attaquant. Avec mon retour et celui de Dehaye, en plus de Lambrechts qui a fait du bon boulot en attaque, il y a moyen de faire quelque chose. Il reste 13 matchs. Rien n’est fini."