Les Rouges ont affiché trop de suffisance défensive et loupent l’occasion de revenir à hauteur de Braine.

Boom. Cette rencontre sentait le piège, surtout après la trêve internationale et les Namuroises sont tombées dedans. Les Anversoises restaient sur six victoires consécutives mais les Rouges ont tout de même dominé les débats pendant une bonne mi-temps. A la 21e, elles menaient tranquillement 35-44. 
"Je pense que les joueuses se sont alors dit qu’il suffisait de prester pour l’emporter", confie Philip Mestdagh. "Or, nous ne sommes pas suffisamment dominants pour que cela se passe ainsi. Boom a pu inscrire 51 points en deuxième mi-temps, ce qui est inacceptable. Starling avait bien été contenue lors des vingt premières minutes mais elle a pu inscrire 20 points après (ndlr : et a capté 16 rebonds sur l’ensemble du match). Geldof et Imovbioh ont rapidement été en problème de fautes, ce qui ne nous a pas aidés." 
Namur a qui plus est loupé le coche. Braine surpris aux Kangoeroes (74-71), il y avait moyen de revenir à hauteur des championnes de Belgique à la première place mais au lieu de cela voit rappliquer Sint Katelijne et Boom. 
"On manque de maturité, on répète sans cesse les mêmes erreurs, surtout lors de nos transitions défensives. Je vais faire une analyse vidéo et je ne devrai pas trop me creuser pour le débriefing."

En attendant, ce n’était clairement pas la meilleure manière de préparer le prochain déplacement européen à Céglèd (jeudi 18h30).

Phantoms Boom – Basket Namur Capitale 84-77

18-14, 33-37, 59-55

Namur : Bestagno 2, Vanderwal 24 (2x3), Da Silva 12, Mestdagh 11 (3x3), Imovbioh 14, Baggio, Geldof 12, De Leyn 2.