"Le 8 ou le 19 novembre, cela ne change pas grand-chose", estime le Didier Themans, le coach de la TDM2 de Belgrade, en réaction aux mesures du fédéral prises ce matin. "Pendant un petit temps, de semaine en semaine, on va certainement postposer la reprise de la compétition."

Les joueurs ont été repos complet la semaine dernière mais ont désormais repris les entraînements, au rythme de deux séances hebdomadaires. "Les contacts ne sont pas autorisés mais on peut prévoir des programmes individuels et s’entretenir physiquement. Les jeunes peuvent continuer à progresser, notamment avec du renforcement musculaire et le maniement de balle. Pour l’instant nous voulons au maximum rester dans le rythme, même si sans opposition, ce n’est pas évident. Si on nous annonce prochainement que le championnat ne reprend pas avant janvier, on fera un petit break avant de refaire une préparation de 4-5 semaines."

L’optimisme n’est guère de rigueur. "Il faudrait déjà revoir la formule de la compétition. On ne va pas faire deux tours sur quatre mois. Enfin, si on alterne des périodes de matches et d’arrêt, et cela risque d’être le cas tant qu’il n’y aura pas de vaccin, on peut estimer que la saison est morte."