Loyers a fait de la rigueur défensive son cheval de bataille. Le maintien passera par là.

Loyers a fait de la rigueur défensive son cheval de bataille. Le maintien passera par là.On a beaucoup parlé en ce début de saison du duel entre Ciney et Profondeville, les deux principales équipes favorites pour le titre. Namur B devrait également terminer dans la première moitié de tableau, mais son objectif sera surtout de remporter la Coupe AWBB.

Loyers, quant à lui, a des objectifs plus mesurés mais, pour le promu, le maintien au premier échelon régional vaudrait tous les trophées. Il a fallu apprendre à vivre sans la virevoltante Compère et les centimètres d’Ippersiel. Avec trois victoires en sept rencontres, les Rouges respectent leur tableau de marche. " On est surtout capables de tirer les leçons de nos erreurs , confie le coach Stéphane Dehasse. Après la grosse claque reçue à Profondeville (87-30), on a rediscuté de l’importance de la rigueur défensive. À ce niveau-ci, si on laisse jouer l’adversaire, on est morts. Contre le Mosa Angleur samedi dernier, nous avons retrouvé de la saine agressivité. Nous avons certes commis beaucoup de fautes, mais c’est cet état d’esprit qui nous permettra de renouveler notre bail. "

Contre Namur B ce dimanche, Loyers n’aura rien à perdre. " Cette équipe est la seule à avoir battu Ciney, cela en dit déjà beaucoup sur ses qualités. La vitesse d’exécution a toujours été un atout et, désormais avec Baggio et Ekofo, il y a de solides arguments dans la raquette. Il faudra de l’aide collective mais pas trop non plus, sinon on va se faire allumer à distance. "

Un derby qui doit permettre de préparer les cinq autres matchs qui suivront en moins de trois semaines. " On ne pourra pas se louper contre Herve-Battice et Libramont, deux des quatre concurrents directs que nous précédons pour l’instant. Pourquoi pas envisager également de créer une surprise. Franchement, si on atteint la trêve avec cinq ou six succès, les joueuses pourront être satisfaites d’elles ", conclut le coach loyersois.