Namur

Les Namuroises ont à nouveau pris l'ascendant sur les Carolos. Les Ladies gardent un espoir de montée.

Spirou ladies 57 - BC Loyers 68

La première manche avait clairement fait peser la balance en faveur des Namuroises avec 23 points d'avance. Et la tendance s'est confirmée au retour avec une équipe de Loyers qui a pris directement l'avantage pour ne jamais le lâcher. "Les filles ont bien géré le rythme du match et même les remplaçantes ont répondu à l'appel", commente le président Daniel Martin. L'écart n'a fait qu'augmenter au fil des quarts-temps même si les Ladies ne lâchaient jamais l'affaire.

"On a toujours tourné autour de 10 points de retard mais on n'a jamais su repasser devant. Loyers mérite amplement sa victoire et, globalement, son titre", reconnait Nicolas Maigret le coach local. La R1 n'est toutefois pas aux oubliettes pour les Carolos puisqu'un match de barrage les attend contre l'autre finaliste malheureux de R2A qui n'est autre que le CEP Fleurus. Le Centre de formation de l'AWBB n'alignera en effet plus d'équipe en Régionale 1 la saison prochaine, ce qui laisse une place vacante. Le derby s'annonce particulièrement chaud entre les deux formations carolos.


Objectif numéro 1: remplacer Ippersiel

Loyers a mené le championnat de bout en bout avec un petit coup d’arrêt… salutaire. “On a enchaîné 14 victoires puis 2 défaites et, maintenant 13 succès”, dénombre Stéphane Dehasse, le coach namurois. “Les deux revers en janvier ont fait du bien au groupe qui s’est rendu compte qu’il fallait travailler jusqu’au bout pour l’emporter.” Et cela s’est vu dans ces playoffs bien maîtrisés. “On s’attendait à avoir plus de difficultés”, reconnaît le président, Daniel Martin. Cap sur la R1, prudemment. “L’objectif premier est de pallier le départ de notre pivot, Charlotte Ippersiel. Et cela ne sera pas facile”, annonce le coach. “On visera plus haut que la R1 quand nos installations et nos finances le permettront”, renchérissait le président.