Jusqu’à ce vendredi matin, les Namuroises ne savaient pas si elles devaient se déplacer à Lummen ou recevoir Braine ce samedi soir dans le cadre des demi-finales de la Coupe de Belgique.

Moins d’une semaine après que les Belgian Cats aient confirmé faire partie du gotha mondial, la Fédération a bien failli se couvrir de ridicule. 

Un petit rappel des faits s’impose. 

Braine, encore présent sur la scène européenne, a dû se creuser la tête pour programmer sa double confrontation face à Namur en demi-finale de la Coupe de Belgique. 

Finalement, la Fédération a retenu les dates des 15 et 29 février, en demandant aux clubs de s’arranger pour postposer leurs rencontres de championnats prévues ces jours-là. 

Si Namur a rapidement trouvé un accord avec les Kangoeroes, Lummen n’a rien voulu entendre et escomptait toujours recevoir les Rouges ce samedi soir. 

Les Limbourgeois arguant qu’un événement prévu avec les sponsors ne pouvait pas être annulé aussi tardivement. 

La Fédération, de son côté, a toujours déclaré que la Coupe de Belgique avait la préséance sur le championnat. 

Surprise dès lors lorsque ce jeudi soir, Koen Umans, secrétaire général de la VBL a appelé Philip Mestdagh pour lui dire que faute d’accord entre les deux clubs, Namur devrait bel et bien se déplacer à Lummen ce samedi. 

C’était donc l’imbroglio le plus total ce vendredi matin, avant que le président Jean-François Davreux n’obtienne des éclaircissements de Jean-Pierre Delchef, président de Basketbelgium. 

Ce dernier a expliqué qu’aucune communication officielle ne viendrait contredire celle du 10 février prévoyant bel et bien la tenue de Namur-Braine. Beaucoup de bruit et d’émoi pour rien finalement mais ce n’est pas la première fois que la Fédération manque de transparence. Cette Coupe de Belgique mérite assurément un autre traitement.