C’était dans l’air depuis plusieurs semaines, voire même depuis plusieurs mois maintenant. Sans surprise, mercredi en fin de matinée, le Basket Namur Capitale a officialisé la nouvelle.

Aurélien Garraux, l’assistant coach de l’équipe namuroise évoluant en D1 nationale chez les dames, reprendra le flambeau de Philip Mestdagh en qualité de head coach la saison prochaine. "Je suis au club depuis sept à huit ans, coachant notamment en R2 et en R1, et cela faisait maintenant quatre ans que j’étais assistant coach en D1, explique Aurélien Garraux. Sans oublier le fait que j’occupe également le poste de directeur technique depuis cinq années, un rôle que je continuerai la saison prochaine. Est-ce que j’ai été surpris par la proposition de Namur ? Un peu, oui. Devenir coach principal, ce n’était pas quelque chose que je voyais dans un avenir proche. J’ai eu beaucoup de discussions avec Philipe Mestdagh à ce sujet. Ce dernier m’a poussé à accepter en me disant que j’avais les capacités nécessaires pour assumer cette fonction. En parallèle, je vais continuer quelques heures par semaine dans mon job d’enseignant."

À 36 ans, le citoyen de Meux aura sous ses ordres un noyau relativement similaire à celui de la défunte saison. "Les filles me connaissent, nous ne partons pas dans l’inconnu, avoue celui qui est aussi assistant coach des Belgian Cats U16. Je pense que ma nomination va faciliter la transition suite au départ de Philip. Je ne suis pas quelqu’un qui va crier durant 40 minutes, mais je reste très actif sur le bord du terrain. Au niveau du plan de jeu, nous avions mis en place certains principes ces dernières années, il n’y a pas de raison de tout chambouler. Par contre, je vais apporter ma touche personnelle. Certaines joueuses de R1 vont également accompagner le groupe, c’est la philosophie du club."

Champion la saison dernière dans les circonstances que l’on connaît, Namur fera une nouvelle fois partie des équipes à suivre en TDW1 la saison prochaine. "On se doit de jouer le haut de tableau, ce n’est un secret pour personne. Malgré tout, je remarque que le championnat belge évolue fortement. La quasi-totalité des équipes se sont renforcées en engageant des étrangères. Braine restera favori, mais la fusion entre SKW et les Kangoeroes va donner naissance à une équipe du top. Nous aurons également de beaux arguments à faire valoir."