Namur

Les Namurois se cherchent encore offensivement et ont manqué de fluidité dans leur jeu

Belgrade. Belgrade entamait très mal les débats et se voyait mené 0-10 après un peu plus de quatre minutes de jeu. La montée au jeu de Depouhon réveillait les joueurs locaux. Le pivot jouait les contrôleurs aériens tant devant que derrière. Il permettait aux Namurois de revenir dans le coup et même de passer devant à l’issue du premier quart (13-12). Le deuxième quart temps était fort haché et Leuven reprenait la main à la pause grâce notamment à la conversion de ses lancers francs (27-31). Les Verts reprenaient très mal la seconde période (29-37) mais Depouhon (8 points), de nouveau, permettait aux siens de rester au contact à la demi-heure (44-47). André et Tsasa se signalaient alors à distance (52-50) mais Delcour et Apers, à deux reprises, leur rendaient la pareille (56-60). Les Namurois s’inclinent finalement 60-68. Les automatismes offensifs doivent encore être travaillés. « C’est dommage d’avoir mal géré la fin de rencontre alors qu’on était passé devant » signale le coach Didier Themans. « On a cafouillé face à l’anneau adverse alors que les Louvanistes ont justement joué juste et rentré des shoots qui ont fait mal. Leur victoire est somme toute méritée, ils ont quasiment tout le temps été devant. C’est toujours mieux d’entamer un championnat par une victoire, surtout à domicile mais ce n’est jamais que le premier match. On sait qu’on doit gagner en fluidité offensive, cela va venir. » A noter que Mommer (ischios) et Lhoest, touché au genou à l’entraînement, étaient forfaits.

Belgrade – Leuven B 60-68

13-12, 27-31, 44-47

Belgrade : Beca 8 (1x3), Despontin 4, André 14 (1x3), Dewez 2, Meirlaen 1, Tsasa 3 (1x3), Depouhon 17 (1x3), Cerquarelli 7, Thiry 4.