Le bloc bas des Sambriens a fait littéralement déjouer Namur. Surtout en deuxième mi-temps.

Largement battu ces deux dernières semaines face au Pays vert (0-4) et à Mons (6-1), Tamines était au pied du mur avant ce derby. D’autant que les Sambriens sont par la même occasion passés à une place de descendant.

Prendre un point face à l’ogre namurois dans un derby très attendu devrait donc les relancer. Clairement pas favorite, surtout en ayant pris un goal très rapidement, l’équipe d’Eddy Broos a su faire le gros dos et occuper le terrain afin de faire déjouer son adversaire.

"On est resté organisé et concentré, commentait le coach. Le mot d’ordre avant ce match c’était la révolte. Je voulais voir des salopards sur le terrain car je voyais surtout des agneaux jusqu’ici. On prenait trop peu de cartes. Cette fois, on a certes joué un jeu dur mais cela a fonctionné."

Le coach était content de la réaction de ses joueurs mais aussi de l’organisation tactique. "À 1-0 à Namur, beaucoup auraient baissé les bras. Nous, on est revenu grâce à l’abnégation. Et tactiquement, on était là, on a bien fermé les portes. On a donné une leçon à Monsieur Baudart avec des jeunes de 18 ans sur la feuille."

Le coach actuel avait à cœur de réussir son match, en sachant qu’il cédera probablement sa place à son homologue en fin de saison, qui arriverait avec une manne financière importante et des joueurs.

"Je veux partir par la grande porte. J’ai dit à Monsieur Baudart avant le match qu’il pourrait coacher en D3 l’année prochaine."