Les Rouges ont été très séduisantes une mi-temps avant de s’éteindre.

Les Namuroises, déjà éliminées, voulaient sortir la tête haute de l’Eurocup. Elles se sont loupées mais ont pourtant livré une très belle première mi-temps. Geldof, Da Silva et Imovbioh ont régné sur dans le jeu intérieur sans que les Hongroises ne puissent les arrêter. C’est ainsi que 24 points ont été inscrits dans la raquette alors que dans le camp local, Swanier, Higgins et Brezinova étaient mises sous l’éteignoir (29-40).

Au retour des vestiaires, les Rouges ont malheureusement perdu de leur superbe. Céglèd a égalisé au début du 4e quart avant de passer définitivement devant à deux minutes du terme. "Notre attitude et notre mentalité en deuxième mi-temps sont incompréhensibles, confie un Philip Mestdagh visiblement désabusé. "Lors des vingt premières minutes, on a attaqué l’anneau et on a cherché les joueuses en verve. Après, on s’est contenté de faire tourner la balle, sans aucune inspiration."

Namur recevra Valence jeudi prochain. Il sera difficile voire impossible de clôturer la campagne continentale par un succès.