Namur Le grimpeur de Landenne va participer au Tour de France des moins de 23 ans.

Avec ses belles prestations avec l’équipe nationale sur les récentes manches de la Coupe des Nations, en Pologne, et à la Course de la paix, en République tchèque, Sylvain Moniquet a tapé dans l’œil du sélectionneur national. Rik Verbrugghe l’a déjà sélectionné pour le Tour de l’Avenir, qui aura lieu dans deux mois. Ce qui est une première. Depuis la création de l’épreuve en 1961, il n’y a jamais eu de coureurs namurois au départ.

Ce que nous avons vérifié auprès de Freddy Havelange, l’encyclopédie vivante du vélo. "Cette sélection est vraiment méritée" , commente le speaker namurois. "Et elle n’est pas surprenante. On sait depuis longtemps que Sylvain a du potentiel. Il n’a pas pu vraiment le montrer ces deux dernières saisons à cause d’une malchance à répétition. Avec de nombreuses chutes. Sans doute causées par son point faible, le mauvais placement."

Selon Freddy Havelange , Sylvain Moniquet s’est libéré récemment en remportant le Triptyque ardennais. "Je pense que ce succès a constitué pour lui un déclic" , explique-t-il encore. "Il a aussi montré qu’il a désormais une meilleure lecture de la course. Il gère mieux son effort, planifie bien ses attaques. Et j’espère pour lui que ce sera encore le cas ce dimanche à Romsée-Stavelot-Romsée. Une classique au profil ardennais qui lui convient, avec une arrivée en montée, et sur laquelle il avait attaqué de loin l’an passé. C’est un sérieux candidat à la victoire."

Pour Freddy Havelange, cela fait longtemps qu’il n’y a plus eu un Namurois avec un tel potentiel. "Il a quelque chose qu’on n’a pas vu depuis longtemps chez les Namurois" , confirme-t-il. "C’est aussi un super garçon, qui combine vélo et études universitaires. Il est bien entouré et Rik Verbrugghe sait qu’il a pris un garçon qui ne va pas mettre la zizanie dans l’équipe nationale, dans laquelle il fait l’effort de parler néerlandais. Les Namurois peuvent donc se réjouir de cette sélection historique. Même si cela signifie que Sylvain ne sera sans doute pas sur le Tour de Namur…"