Namur Le profil de la région a poussé des coureurs à organiser la première Dinant Vertical Race.

La première édition de la Dinant Vertical Race aura lieu ce samedi à 16 h 30 au départ de la citadelle de Dinant. Le concept se veut simple et original.

"C’est un peu comme un rallye automobile où seules les spéciales sont chronométrées. C’est un jogging/trail de 12 km (600 D+) mais avec seulement quatre montées durant lesquelles le temps sera compté. Les chronos seront additionnés et les dix premiers de chaque catégorie disputeront une finale sur une cinquième montée, qui fait environ 100 m de dénivelé sur 200-300 m de long", commente l’un des organisateurs, Pascal Delle Donne, qui nous a dévoilé les côtes chronométrées. "Il y a la rue de la Montagne de la Croix à Dinant, la Grippellote près d’Anseremme, la montée du Spar, les bois du Casino et, enfin, les 408 marches de la citadelle de Dinant."

Les cinq premiers de cette finale gagneront par ailleurs le droit de participer à une autre manche, celle de Spa, le 15 août prochain. Si l’organisation a opté pour ce concept, c’est parce qu’elle souhaitait créer une course atypique.

"Dinant est une région avec pas mal de côtes et se prêtait donc bien à ce style." Malgré la difficulté du parcours, la Dinant Vertical Race s’adresse à tout le monde. "Vu qu’il n’y a que quatre montées de chronométrées, il n’y a pas de pression. Après, ce n’est pas non plus une promenade sur le RAVeL. Mais chacun peut la faire à son rythme."

Au travers de cette course et en s’associant aux organisateurs de la Spa Vertical Race, les membres dinantais ont pour objectif de créer un challenge qui regrouperait trois éditions dès 2020 : Dinant, Spa et Huy. Pour cela, ils espèrent que cette première édition connaîtra un franc succès. "Nous invitons vraiment les Dinantais à participer et/ou à venir sur le parcours pour supporter les participants" , conclut Pascal Delle Donne.