Namur

Le tirage au sort de la phase de groupes de l’EuroCup féminine a rendu son verdict ce matin à Munich.

Le Basket Namur Capitale aura fort à faire lors de cette édition 2019/2020 de l’EuroCup. Les Namuroises tomberont sur de gros calibres européens : Ceglèd (Hongrie), Valence (Espagne) et la dernière place qualificative se jouera entre Montpellier (France) et l’Olympiacos (Grèce) lors d’un tour préliminaire.

« C’est du costaud », avoue l’assistant coach de Namur Benoit Aerts. « Mais on sera directement dans les poules donc ça c’est très bien pour le club. »

En effet, l’an dernier, Namur avait été éliminé par le club espagnol de Guernica. « On sait que le basket espagnol est très solide. Ce sera encore le cas avec Valence. Je connais moins le club hongrois de Ceglèd, mais c’est aussi un habitué de la coupe d’Europe. On n’a pas eu trop de chance dans le tirage, mais l’objectif sera de sortir de la poule », ajoute Aerts.

Le tout maintenant est de connaître le calendrier. « On aura de belles affiches, ça c’est certain. Il faut espérer qu’on joue deux matches à domicile et un à l’extérieur pour nous donner le maximum de chance de créer l’exploit », conclut Aerts.