Nous vous avions déjà parlé du concept, à savoir deux parcours balisés et chronométrés de 10 et 20 km (301 et 551 m de D+), avec départ libre de La Capitainerie à Jambes et Houppe offerte à l’arrivée. Une recette qui semble séduire, puisqu’ils sont déjà près de 60 à avoir chauffé les cuisses ce samedi, malgré l’obligation de porter un masque au départ et sur les bords de Meuse.

"On s’adapte"

"Comme l’Horeca et d’autres secteurs, il faut qu’on se réinvente pour faire face à la crise", nous explique Florian Badoux de STP. "L’idée est aussi de montrer qu’il est possible qu’on se challenge et qu’on se retrouve tout en respectant les mesures. Puis, il y a celles et ceux qui ont besoin ce courses ou en tout cas d’une organisation pour se motiver. Globalement, je pense qu’il y a une réelle demande et les débuts de la formule sont prometteurs."

Carabin loin devant


Parti sur le 20 km, Sébastien Carabin a appuyé sur la détente après quelques kilomètres et ses adversaires du jour n’ont pu que le regarder s’échapper. Avec un chrono de 1h15 min 27 s, le vététiste de formation devance pour le moment Damien Libert (1h 21 min 45 s) et Mathieu Deville (1h 23 min 1 s). Sur le 10 km, ce sont Julien Charlier et Cédric Raemackers qui ont fixé ensemble le chrono à battre, juste au-dessus de 39 min. Chez les femmes, Florence Laline a signé un chrono de 2h 22 min 42 s sur le 20 km, alors que Vinciane Wauters a parcouru le 10 km en 58 min 35 s.

Bientôt à Profondeville

Les Houppy Trails seront à Namur jusqu’au 7 août. Ensuite, ils s’installeront à Profondeville du 15 au 23 août, où deux nouveaux parcours de 10 et 20 km attendront vos cuissots. Quant à savoir si la formule se poursuivra ailleurs, les organisateurs ne ferment pas du tout la porte. "Si on peut arriver à 400 participants en sept jours à Namur, ce sera déjà très bien. A Profondeville, comme la communication se met en place et que c’est sur neuf jours, on espère monter à 700. On verra alors la tendance, mais nous serions ravis de décliner le concept ailleurs. On a déjà beaucoup d’idées et pas seulement dans la province de Namur", conclut Florian Badoux.

Ce qu’ils en pensent...

Cédric Raemackers

"Je suis très content d’avoir pu remettre un dossard et retrouver les copains, même en comité réduit et avec quelques contraintes. Le masque ne ma pas gêné au départ, à l’arrivée un peu plus car j’étais plus essoufflé. Dans l’ensemble, c’est un moindre mal et la Houppe offerte en bord de Meuse le fait vite oublier."

Sébastien Mahia

"J’ai juste fait le 10 km très calmement car je participe au 100 km du Trail des Cisterciens dimanche. Le parcours est très roulant au début et à la fin, sur les berges de la Meuse. Le reste m‘a un peu fait penser au Trail des Lumeçons. Il y a deux longues côtes mais rien de vraiment technique, c’est donc accessible à toutes et à tous. En prime, c’est très bien balisé vu que je ne me suis pas perdu (rires)."

En pratique

  • Du 1er au 7 août au départ de la Capitainerie
  • Départ libre entre 12h00 à 19h00 en semaine
  • Départ libre entre 11h00 et 20h00 le week-end
  • Maximum 150 participants/jour
  • Masque obligatoire au départ et en bords de Meuse
  • En autonomie (pas de ravitaillement)
  • Inscriptions en ligne uniquement
  • Prix : 10€ pour le 10 km et 18€ pour le 20 km
  • Dossard (et Houppe) à retirer à La Capitainerie

Toutes les informations sur www.houppy-trails.com.