Les Marcassins de Rochefort enfoncent Ciney encore plus au classement.

Sur l’ensemble de la rencontre, Ciney et Rochefort ont pratiquement fait jeu égal. Mais les Marcassins se sont montrés bien plus dangereux et percutants lorsqu’il le fallait que les Cinaciens.

La différence a été faite en seconde période pour les Rochefortois, qui ont bénéficié de deux penaltys coup sur coup, suite à deux fautes, de Vanhorick et Salmon sur Antoine.

Les deux essais ont été convertis par Ouedraogo. "On a eu du mal à rentrer dans le match, contrairement à Ciney. Je crois que mes joueurs pensaient que ça serait plus facile que ça. Si Ciney avait mis un goal, cela n’aurait pas été immérité, même si Salmon a sorti deux-trois ballons chauds", expliquait le coach rochefortois, Arnaud Poels.

En face, Ciney a eu le mérite de réduire le score assez rapidement et chanceusement sur un centre-tir de Gauchet alors qu’ils ont justement tendance à rapidement s’effondrer dans pareille situation. Mais, malgré cette lueur d’espoir, ils n’ont pratiquement plus jamais inquiété Catania.

" On fait trop de conneries. Ça se répète. Le gardien de Rochefort n’a pas eu grand-chose à faire si on compare au nombre d’interventions faites par Salmon. Si notre gardien a du travail, c’est qu’on est pris dans le jeu. Rochefort a dans son effectif des joueurs chevronnés comme Tom Antoine, qui a su faire la différence en forçant ces penaltys. Sans ça, on aurait pu voir un tout autre match", analysait le T2 Eddy Broos.