La première édition du cross-duathlon d’Emines, organisé par le club local TriFly, aura lieu ce samedi. Pour ses débuts, la course fera directement son entrée dans la cour des grands, puisqu’elle sera le théâtre du championnat de la ligue belge francophone de duathlon, tout en étant la première manche du challenge LBFTD.

La flamme

Beaucoup d’organisateurs se découragent avec la crise sanitaire. Mais à la Trifly, on a la flamme. Pas question donc de revoir ses plans ! "Les autorités communales de La Bruyère ont tout de suite été derrière nous", explique Steve Piret, responsable de la TriFly et co-organisateur. "Il a fallu rencontrer les mesures liées au coronavirus, mais ce n’est pas ça qui allait nous arrêter."

Prise de température, masque jusqu’à 30 secondes avant le départ, gel désinfectant, sens de circulation, douches avec désinfection… Tout est prévu. Il y aura même un bar, mais avec service à table et uniquement en bouteilles, sauf pour les bières spéciales (non au sacrilège).

200 participants

Pour sa première, le cross-duathlon d’Emines enregistre près de 200 inscriptions. "C’était l’objectif fixé, en limitant à 300. Vu la crise sanitaire, c’est une réussite, surtout avec la météo actuelle", commente Steve Piret. "Malheureusement, nous avons déjà dû clôturer mardi, mais c’est encourageant. Ce succès s’explique aussi par la confiance qui nous a été donnée par la LFBTD avec l’organisation du championnat francophone. Avec les annulations, il y avait une chance à saisir et nous sommes heureux d’avoir pu le faire. Quelques Français sont également inscrits, notamment du club de Jeumont, où avait lieu le championnat de France de cross-triathlon." Et pour cause, la TriFly y avait mis la grosse ambiance !

Forces en présence

Les cadors seront nombreux à Emines. Aux avant-postes, on devrait trouver Mathieu Louis, Johan Goubau ou encore Romain Denis. Sans oublier deux des pépites de la TriFly, Florentin Radart et Aurélien Lefèvre. Une déception tout de même : les absences de Sébastien Carabin (impératif professionnel) et Ryan Louppe (blessure). Côté femmes, difficile de dire qui pourrait battre la seule et unique Mandy Dammekens.

Parcours uniques

La TriFly a misé sur des parcours exclusifs relevant en partie du domaine privé. Le départ sera donné à 11h00 au centre culturel d’Emines avec deux boucles de 2,5 km à pied assez plates, mais à 90% typées cross. Ensuite, ce sera parti pour 20 km de VTT avec seulement 2 km de route, puis des bois et des sentiers. Et pour bien se terminer, une dernière boucle à pied.