La joueuse a déjà remporté le trophée avec Namur et Liège et est revenue dans la capitale wallonne.

Côté féminin, deux équipes namuroises sont toujours en course en Coupe AWBB. Compte tenu du tirage au sort, elles ne peuvent pas se rencontrer avant la finale. Sur le papier, le Basket Namur Capitale B part avec les plus belles cartes en main. Les Rouges joueront à domicile ce samedi (17 h 30) face à Alleur.

Hasard du calendrier, les deux équipes se sont déjà affrontées il y a une semaine en championnat. Les Liégeoises l’avaient emporté 45-52 mais les joueuses locales avaient fait la course en tête pendant plus de trente minutes, avant de jouer avec leur bonheur. "Les visiteuses ont fait un box and one sur Davreux ou Vandy et cela nous a un peu perturbées, confie la pivot, Laura Baggio. On a alors eu du mal à faire circuler rapidement la balle, les espaces se sont raréfiés et on s’est frustré. Enfin, voilà, cela arrive mais le fait d’avoir pris conscience de ce qui n’a pas été, c’est déjà une partie de la solution (sourire)."

Laura est devenue une spécialiste de cette Coupe AWBB. Elle l’a déjà remportée avec les Namuroises en 2018 et a récidivé il y a quelques mois alors qu’elle portait les couleurs de Liège Panthers. "Je ne sais pas si une joueuse a déjà réalisé la passe de trois (NdlR : Ciney a gagné la Coupe en 2014, 2015 et 2016) mais ce serait vraiment sympa. On ne va pas se projeter de trop mais nous restons sur une victoire contre Ciney qui était invaincu et peut-être que cela va faire office de déclic. On a notamment été très solide défensivement."

Entre ses doubles études d’ingénieur industriel et de gestion, la R1 et la D1, Laura n’a en tout cas pas le temps de s’embêter. "Avoir plusieurs objectifs sur la saison, ce n’est pas plus mal. En D1, je suis à plus de dix minutes de temps de jeu en moyenne. Cela peut sembler paradoxal mais c’est plus que ce que j’avais à Liège l’an dernier. Je ne vais pas me plaindre d’être revenue ici."

Profondeville, de son côté, se déplacera à Herve-Battice (S.19h).

Grégory Piérard