L’ASBL Game Time Academy organise chaque année des stages de basket aux États-Unis. En 2020, contexte sanitaire oblige, ceux-ci n’ont pu se dérouler. L’association a encore un mince espoir que ceux-ci se tiennent bien à Pâques à Orlando et au mois de juillet à Los Angeles.

"Ils sont tous les deux complets, à savoir 50 participants, confie Maxime André, joueur de Belgrade en D3 et recruteur namurois. Rien n’est encore annulé mais plus le temps passe, plus cela devient difficile d’y croire. Les inscrits auront la priorité pour 2022. On peut sans souci augmenter la taille des groupes. On prévoit un coach pour 8 à 10 stagiaires et ils doivent avoir au minimum 10 ans."

Concrètement, les jeunes passent 12 jours aux States. La moitié du séjour est consacrée à des séances de basket, dispensées à Orlando par des coachs américains et à Los Angeles par des entraîneurs belges. Le reste du voyage permet de circuler dans l’État et de voir certains lieux mythiques. "Ils vont pouvoir assister à un match de NBA ou WNBA et un joueur renommé viendra leur dire bonjour. Des visites sont également prévues à Busch Gardens, à Santa Monica et à Beverly Hills ou encore dans les studios de Hollywood. Ils sont logés dans de belles villas. Franchement, si j’avais eu ce genre d’opportunité lorsque j’étais adolescent, je n’aurais pas hésité."

Un stage all inclusive qui a forcément un coût : entre 2 690 et 2 890 euros. Mais il suscite malgré tout l’engouement. "C’est déjà la cinquième édition. Ici, j’ai déjà 7-8 demandes de la part des U14, U16 et U18 de Profondeville. Les parents nous disent qu’ils ne sont pas partis en vacances, qu’ils ont évité toute une série de dépenses ces derniers mois et qu’ils peuvent donc se permettre de faire plaisir à leur enfant. Une section football verra également le jour l’année prochaine."

Autre nouveauté, un séjour à Dubaï à Noël 2022. "C’est une destination mise à la mode par certains influenceurs. On verra si la sauce peut prendre."