Le joueur de Neffe a été tiré au sort parmi plus de 5 000 candidats. 

Il sera le seul Wallon sur ce triathlon de l’extrême.Le joueur de la P1 de Neffe prendra le départ du Norseman le 1er août 2020. Participer à ce triathlon longue distance (3,8 km de nage, 180 km de vélo et 42 km de course à pieds) en Norvège aura une saveur particulière. "Figurer parmi les 250 triathlètes tirés au sort représente à la fois une immense joie et aussi de l’étonnement, avoue François Weynant. Ce ne sera que mon deuxième triathlon full distance après l’Ironlakes de septembre dernier aux Lacs de l’Eau d’Heure. Ça fait seulement deux ans que j’ai commencé le triathlon, mais je suis toujours à la recherche de défi plus élevé."

François ne s’imaginait pas être sélectionné. "C’est quasiment impossible d’être au départ. J’avais été touché par un reportage à la télé, donc je me suis inscrit sans trop me poser de questions. Quelle chance et quel bonheur de voir son nom dans la liste."

Le Norseman, c’est une expérience de vie en plus de l’exploit sportif. "C’est un triathlon incomparable. On démarre dans une eau froide avant d’enfourcher le vélo pour une étape similaire à celles du Tour de France dans les Alpes et pour terminer avec un trail dans les montages ", ajoute le capitaine de Neffe.

Lors de l’édition 2019, c’est Gauthier Nicaise, un autre Namurois, qui s’est illustré en terminant premier belge. "Je vais prendre contact avec Gauthier pour avoir ses conseils et son ressenti. C’est important de pouvoir s’en faire une idée avant d’y partir." François ne se fixe pas d’objectif, même s’il pense déjà au t-shirt noir promis aux 160 premiers au cut-off des 32,5 km de course à pied, là où la route se sépare. "Quand on y va, on a envie de prendre la route qui mène au sommet pour décrocher ce t-shirt noir de finisher. Après, dans ce genre d’épreuve, on ne sait rien prévoir et il faudra aussi faire face aux aléas de la course." Cependant, le triathlète ne veut pas mettre le foot de côté. "Je vais continuer le foot quand même. J’adapterai mes séances d’entraînement. L’objectif est avant tout de profiter un max. J’ai déjà hâte de partir", conclut François.