Après sa défaite de la semaine passée, le CSA doit relever la tête !

Auvelais a pris les commandes de la série. Il réalisait même un parcours parfait jusqu'au revers de la semaine dernière, face à Huy. "Avec le recul, je ne suis pas en colère", explique l'entraîneur. "On a raté beaucoup d'occasions. Mais notre adversaire a fait son match. Il mérite sa victoire."

Avec la rencontre de Morlanwelz face à la RAAL, ce match est un des tournants de la saison. "C'est une journée importante car on a perdu la semaine dernière. Si le Celtic et La Louvière gagnent, ce sera palpitant pour la fin de saison. Si c'est l'inverse, on fera un grand pas, avec Morlanwelz. Mais le calendrier est compliqué pour les quatre équipes, sans oublier les formations de Liège."

Au match aller, Auvelais était parvenu à se sortir de l'ornière. Alors qu'il était mené 2-0, le club avait trouvé les ressources nécessaires pour prendre le meilleur sur le Celtic Châtelineau, un concurrent direct. Mais, depuis ce match, de l'eau a coulé sous les ponts. "C'était sans doute notre meilleure prestation collective. Mais depuis quelques semaines, certains joueurs  manquent de sérieux. Il y a eu des absences à l'entraînement. Il va falloir remédier à tout cela. Notre objectif reste le top 2. C'est plus valorisant de terminer premier, évidemment. Notre championnat est sans doute le plus solide des trois de D2. C'est de bon augure pour les playoffs." 

De son côté, le Celtic ne compte rien lâcher. "Auvelais est le favori", explique Cesur Akkulak, l'entraîneur. "Je dois me passer de plusieurs joueurs important. Mais j'ai confiance en mon groupe. Si on veut se relancer, on doit gagner. Ce sera une belle rencontre."