En avril, le boxeur aimerait disputer son tout dernier combat.

Le gala de boxe organisé par Georges Dujardin est devenu une institution dans la région. À tel point que l’affluence est stable. "On dépasse toujours le millier de spectateurs et ce samedi, on ne devait pas être loin des 1 100", confie l’entraîneur du Boxing Team Namurois. "L’engouement a surtout augmenté au niveau des VIP. Ils étaient 145 au lieu de 90 l’année dernière."

Il faut dire que le programme était copieux : deux démonstrations, onze combats amateurs et trois professionnels. Les trois Géorgiens qui se sont déplacés ont été à la hauteur de l’événement et c’est aussi un soulagement.

"Évidemment, j’ai connu des galas où des Slovaques et des Roumains venaient simplement pour se coucher et prendre leur chèque. Ici, je m’entoure d’une équipe qui analyse des CV et les palmarès. On a pris six mois pour tout préparer et on ne s’est pas trompé. Les trois pros savaient encaisser les coups et envoyaient du lourd. Celui qui a affronté Zenunaj a certes abandonné après six minutes mais depuis qu’il s’est installé aux États-Unis, Dardan est entré dans une autre dimension."

On dira que c’était en quelque sorte le régional de l’étape. Le Kosovar a été para-commando pendant deux ans à Flawinne. "Je vis en Californie mais je n’ai pas oublié Namur", explique le poids plume. "Mon succès ici me permet de rentrer dans le top 15 mondial. Je suis donc un challenger potentiel. J’espère pouvoir affronter Andrew Cancio début 2020."

Georges Dujardin aimerait à terme pouvoir organiser ce genre de duel mais encore faut-il trouver les partenaires financiers. Sa prochaine échéance, c’est le gala du 12 avril prochain au Complexe de Bouge. "Je planche déjà sur les affiches. Je connais le président de la fédération de boxe du Nord-Pas-de-Calais. Je pourrais organiser un Belgique - France mais aussi un Belgique - Italie. Enfin, j’aimerais aussi profiter de cette date pour disputer un tout dernier combat. J’ai 48 ans mais je m’entretiens tous les jours. Je pense que je pourrais faire mes adieux à la boxe en beauté."