Namur Les Gembloutois pourraient coiffer les deux leaders sur le fil en P1 Namur.

Si tous les regards sont focalisés sur le leader Spy (59 points) et son dauphin Loyers (57) dans la lutte pour le titre à deux journées de la fin du championnat, Grand-Leez (55) peut toujours prétendre au sacre alors que les autres équipes sont hors-jeu pour ce dernier.

"On en saura plus après les matchs de ce week-end", déclare le capitaine de Grand-Leez Julien Dupont. "Mais on a fait une croix dessus après nos nuls contre Nismes et Pesche (NdlR : fin mars). À quatre points du leader à deux matchs de la fin, c’est très compliqué. Pour nous, on ne sera pas champion."

Grand-Leez reçoit ce dimanche Profondeville, bien parti pour se maintenir, avant de se rendre à… Spy. Ce dernier a une fin de calendrier difficile puisqu’il se déplace à Nismes (4e du championnat) ce dimanche. De son côté, Loyers se rend à Beauraing (9e ex aequo et pas encore tout à fait sauvé) avant de finir par la réception de Nismes.

Les deux leaders ne sont pas à l’abri d’un faux pas. Ça a failli être le cas de Loyers, qui s’est imposé de justesse face à Flavion dimanche (2-1) alors qu’au même moment, Spy a perdu des plumes contre Beauraing (3-3).

"Il faudrait qu’ils fassent un faux pas contre Nismes, mais je pense que ce dernier ne jouera pas le coup à fond, l’équipe prépare la finale de la Coupe. De notre côté, on n’avait pas eu facile à l’aller contre Profondeville (NdlR : 0-1), et ils doivent encore se sauver. Ils viennent de gagner contre Gedinne."

Cela dit , Grand-Leez est dans une bonne passe, puisque les protégés de Dany Verkamer restent sur sept matchs d’affilée sans défaite.

"Il n’y a pas vraiment d’explication. On a perdu des points bêtement au premier tour. L’an passé, quand on menait, c’était dur de venir nous rechercher. Ici en début de saison, on s’est fait rejoindre. A-t-on mûri ?"

De son côté, Julien Dupont est de retour en compétition depuis un gros mois, suite à sa blessure au genou droit occasionnée lors du tout premier match 2019.

"Les sensations sont plutôt bonnes. Ça fait plaisir pour attaquer la fin de championnat et le tour final. Je suis frais, tout était calculé (rires)."

À 35 ans, il a rempilé à Grand-Leez. "À moins qu’on monte en D3. Là, il faudrait voir, avec les déplacements par exemple."

7: Grand-Leez reste sur sept matchs sans défaite.