Les entraînements ont repris normalement à Jambes et seront dispensés tout l’été

Comme d’autres disciplines sportives, le judo a vraiment pu reprendre ses droits ce 1er juillet. Les contacts sont enfin autorisés, ce qui pour un sport de combat, n’est évidemment pas anodin. Ceci dit, le Gishi Jambes avait déjà renoué avec ses activités depuis trois semaines.

“Dès le 8 juin, nous avons dispensé des séances”, confie l’entraîneur Eddy Auspert. “Les moins de 13 ans pouvaient déjà travailler normalement et sans masque. Les plus âgés en ont profité pour peaufiner leurs fondamentaux sans adversaire, notamment le sens de l’équilibre et les techniques en mouvement. Je ne pouvais accueillir que 20 judokas mais avec 210 m² de surface disponible, tout le monde disposait de l’espace nécessaire.”

Reste maintenant à refidéliser des membres qui se sont retrouvés dans la nature pendant plus de trois mois. “Très rapidement, nous avons proposé des vidéos pour que les jeunes restent en mouvement à la maison mais rien ne remplace évidemment de vrais entraînements en club.”

Raison pour laquelle les plus motivés pourront venir trois à quatre fois par semaine tout au long du mois de juillet, alors que les autres années, il n’y avait qu’une séance le mercredi.

“Sur nos 150 membres, j’en ai pour l’instant retrouvé 70 %. J’ai évidemment peur de perdre les 30 qui ont commencé il y a moins d’un an, qui n’ont pas encore complètement accroché et n’ont pas eu la possibilité de passer leur ceinture jaune fin juin. Il y a aussi des cours pour les moins de 6 ans et sur les 35 initialement inscrits, je n’en ai revu qu’un tiers.”

C’est que le judo n’a plus le vent en poupe et perd des affiliés chaque année. “Pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, on devait en être à 10-12 000 en 2014 et je dirais que 2000 ont disparu.”

Les plus motivés profiteront de tout l’été pour retrouver leurs sensations, en espérant que les compétitions puissent se dérouler normalement en septembre, les championnats régionaux et nationaux en octobre et enfin les interclubs en décembre.