À Meux, on relativise la première défaite de la saison 


"Heureusement qu’on a eu un penalty pour le battre."

Ces mots viennent de Damien Lahaye, l’ancien portier de Meux et très bon avec Rebecq dimanche après-midi. Ils sont adressés à son homologue namurois, Kenny Paulus, occupé en pleine interview.

Et ils sont justes. En début de seconde période, le gardien de 32 ans a fait son job à merveille. Mais il a dû s’incliner sur le penalty de Wallaert qu’il a pourtant touché du pied. Une phase qui a relancé les Brabançons wallons.

"Même après cette égalisation, je ne pensais pas encore en prendre un", confie Kenny Paulus. "Mais sur une longue balle, je suis surpris, tout comme mon défenseur. Et je me fais lober. Je croyais vraiment qu’on avait fait le plus dur avec l’ouverture du score de Moors. Surtout qu’en supériorité numérique, on ne peut pas se faire remonter de la sorte."

Cette défaite a des conséquences symboliques puisque Meux a perdu pour la première fois de la compétition. Mais au classement, la formation de Marco Casto reste seconde avec 31 unités. Ce n’est donc pas la panique générale. Loin de là.

"Même si nous avions gagné lors de la journée inaugurale de championnat, Rebecq nous avait montré que c’était une belle équipe. Ça allait donc être difficile de venir ici. Nous savions que nous allions être battus tôt ou tard. Il nous fallait juste repousser l’échéance. Il n’y a rien de dramatique. Personne ne nous attendait à cette position. Tout ce que nous prenons désormais, c’est du bonus. Nous avons quasi autant de points aujourd’hui qu’en fin de saison dernière."

Meux bouclera 2019 deuxième s’il bat Solières, la lanterne rouge qui vient de remporter son premier match depuis le 27/10. Il pourrait se rapprocher des Francs Borains s’ils perdent des plumes contre… Rebecq. Vu la bonne forme de la RUS, tout est envisageable.