Les Jambois terminent les Interclubs de judo invaincus et cette compétition nationale n’existera plus en 2020.

Les Jambois ont remporté les interclubs nationaux de judo. Il y a une semaine, après la première journée au cours de laquelle ils avaient réalisé un cinq sur cinq, ils étaient les seuls encore invaincus. 

Ils ont enchaîné ce samedi par des succès face à Lummen (5-0), Hamme (5-0) et Anvers (4-1). Malgré tout, rien n’était encore acquis avant la dernière rencontre face à Coxyde. 

"Le Crossing de Schaerbeek était toujours en embuscade et nous aurait sautés sur le fil au goal average si nous avions été battus par les Flandriens", confie l’entraîneur Eddy Auspert. "Fort heureusement, nous l’avons emporté 4-1 mais on s’est fait un peu peur. Mon premier Géorgien (en -73) était favori mais s’est incliné d’entrée. Cela a mis un peu de pression sur Thorgal (Ndlr : Auspert, -81) mais il est venu à bout de Raman, pourtant champion de Belgique en titre. Mon deuxième Géorgien (-90) a assuré et Edouard Capelle (+90) a ensuite battu un Hollandais par Ippon pour nous donner le point décisif." 

Les Jambois ne seraient jamais devenus la meilleure équipe du pays sans l’apport de judokas géorgiens mais il est à noter que Thorgal et Edouard terminent la compétition invaincus. 

"On a réalisé un gros exploit, n’ayons pas peur des mots. Schaerbeek n’a aligné que des étrangers et Coxyde donne 1000 euros pour la journée à ses recrues de l’extérieur. C’est une autre dimension." 

Les clubs francophones et néerlandophones ne se sont d’ailleurs pas mis d’accord sur le nombre d’étrangers maximum à aligner. Raison pour laquelle le championnat national n’existera plus en 2020. Chacun retournera dans sa région. 

"Peut-être sommes-nous tout simplement champions de Belgique à vie", conclut Eddy Auspert.

© François Beghin