Namur

Le défenseur namurois Nicolas De Moor reste très serein au moment d’affronter (dimanche à 15h) un club qui vit dans une tout autre dimension

Pour les Namurois, les débuts en DH ont été douloureux. Dans les chiffres du moins. Ils ont subi un lourd revers au Braxgata (9-1) lors de la journée inaugurale mais les joueurs estiment qu’à ce stade de la compétition, le score n’a que peu d’importance.

"Cela peut paraître surprenant pour les personnes de l’extérieur, mais lors du débriefing, nous avons surtout mis l’accent sur le positif", confie le défenseur Nicolas De Moor. "Nous n’avons pas été acculés et nous avons même proposé du jeu. Leur gardien a sorti quelques gros arrêts. La différence s’est surtout marquée dans les deux cercles. Les attaquants locaux étaient rapides, physiques et efficaces. Chaque approximation de notre part s’est payée et sur quinze occasions, ils en ont mis neuf au fond."

De quoi nourrir quelques appréhensions avant la venue du Léo, champion de Belgique en titre. Comment parvenir à contenir Tom Boon, l’attaquant belge le plus efficace de tous les temps, l’un des joueurs les plus cliniques de la planète devant le but adverse ?

"Pour l’instant je ressens plus de joie et d’excitation que de stress. Ce sont plutôt mes potes qui sont impressionnés. C’est vrai qu’il y a moins d’un mois, je le regardais à la TV et que je vais maintenant l’affronter mais ce n’est qu’une fois sur le terrain que je réaliserai vraiment. Il est évident qu’on ne veut pas être ridicule mais se focaliser sur lui serait une grosse erreur. Il y a beaucoup de joueurs autour de lui avec d’énormes qualités."

Quelle que soit l’issue de la confrontation, Namur vivra un moment historique.

Il y a six ans, pour leur première et seule expérience en DH, les Escargots avaient été obligés d’évoluer à domicile à… Nivelles, pour bénéficier d’un terrain mouillé. Ce dimanche, ce sera le tout premier match à la maison.

"Je suis super fier de vivre ce moment avec cette équipe. Nous n’avons rien à perdre, nous sommes dans un processus d’apprentissage. Le Léo a également perdu son premier match et qui plus est à domicile (NdlR : 2-3 contre l’Orée). Les Ucclois doivent être remontés (sourire) mais notre moteur doit être d’essayer de les faire douter."


Une journée festive pour le RHCN

Les dirigeants namurois espèrent attirer pas mal de sympathisants ce dimanche lors de la venue des champions de Belgique. “Les Dames (D1) jouent également face à L’Ombrage à midi, l’accueil se fera donc à 11 h”, explique le manager Général Jean-Paul Forton. “Il y aura une animation musicale toute la journée et forcément de quoi se sustenter. Quelques personnalités politique seront présentes pour poser la première pierre du club house et des vestiaires.”

En attendant, le club bénéficie toujours de la cafétéria du mini-golf alors que les joueurs se changent dans des containers. “Ce n’est pas le plus confortable mais nous avons prévenu tous les clubs que nous accueillerons. Ils sont compréhensifs et savent que c’est temporaire mais l’important, c’est qu’il y a l’eau chaude (sourire).”

Début des travaux en octobre pour une durée de 95 jours ouvrables. En tenant compte des aléas météorologiques, tout pourrait être terminé et inauguré début mars.