La troisième édition du tournoi international de roller derby aura lieu à Floreffe ce week-end.
 

Quatre équipes s’affronteront tout au long du week-end lors du tournoi international "Skate Around" de Namur. En plus des Namur Roller Girls, trois pays étrangers seront de la partie. "On accueillera les équipes de Nantes (France), Stockholm (Suède) et de Leeds (Angleterre)", explique la membre du comité de Namur Sophie Dubé. "On connaît bien ces équipes. On a rencontré les Suédoises en mai 2018, les Françaises et les Anglaises respectivement en avril et juin derniers. On a juste gagné contre Leeds."

Huit matchs seront au programme. "Le principe reste le même : tout le monde affronte tout le monde. On comptabilise ensuite les victoires et les points remportés par chaque équipe. Il y aura un match ‘extra’ dimanche entre notre équipe B et Reims", ajoute Sophie Dubé.

Les règles sont relativement simples. Le match se déroule en deux mi-temps de 30 minutes. Au départ, il y a une attaquante et 4 défenseuses, appelées bloqueuses. Le but pour l’attaquante est de dépasser les défenseuses lors d’une poursuite sur le track, le terrain ovale, sans se faire mettre au sol ou sortir de la piste. À partir du deuxième tour en tête, chaque passage rapporte un point à son équipe, avec un maximum de quatre points au total.

Un sport en évolution

Le roller derby est un sport méconnu du grand public, mais qui attire de plus en plus de monde. "En Belgique, il y a huit équipes. C’est incontournable de participer à des tournois internationaux. Pour pallier le problème des longs trajets coûteux, on essaye de jouer un mois à domicile et de faire un déplacement à l’étranger le mois suivant. On fait différentes actions pour financer tout cela car on n’a pas beaucoup de subsides et de soutien des pouvoirs publics dans ce sport", poursuit Sophie Dubé.

Environ 300 spectateurs sont attendus samedi, un peu moins dimanche. "C’est pour ça qu’on a rajouté un match de notre équipe B, pour solliciter plus de supporters. En tout cas, on remarque que notre sport et notre tournoi fonctionnent bien", conclut Sophie Dubé.