Namur

Les Namurois n’ont vraiment pas été à la hauteur dimanche après-midi à Stockay.

"Que faut-il dire ? Rien ! Je suis tellement gêné de notre prestation que je suis allé m’excuser auprès des supporters qui ont fait le déplacement aujourd’hui." C’est en ces termes que Zoran Bojovic, l’entraîneur de Namur, a entamé son analyse d’après-match. "C’est un off-day général. Les quinze joueurs qui ont foulé la pelouse ont été décevants. Mon équipe n’a pas existé et nous n’avons jamais été capables d’amener du danger devant le but adverse."

Comment l’entraîneur peut-il expliquer cette pauvre prestation ? "Malheureusement, je crois que les joueurs avaient déjà le match de la semaine prochaine, aux Francs Borains, en tête. Ce n’est pas un comportement acceptable et je m’en souviendrai lorsque je devrai faire ma sélection dans huit jours."

Zoran Bojovic ne prend pas, comme excuse, l’exclusion de son défenseur après une demi-heure de jeu. "Si nous avions été présents et dangereux avant le carton rouge, j’aurais pu l’évoquer mais ce n’était vraiment pas le cas. J’ai fait deux changements à la pause mais cela n’a rien changé. Il va falloir, rapidement, ramener le groupe les pieds sur terre", conclut-il.