Quelque 200 participants étaient au départ de ce cross-duathlon à Emines, qui faisait aussi office de première manche du challenge LBFTD. Il n’en fallait pas plus pour donner la banane à la TriFly, club organisateur, qui a tout fait pour mettre les petits plats dans les grands malgré les contraintes sanitaires. Sur la ligne d’arrivée, tout le monde s’accordait à le dire, la première de cet événement a été parfaitement orchestrée et nul doute que la TriFly a marqué les esprits.

Goubau VS Pollet

Dès le départ, la course a été marquée par la belle bagarre entre Johan Goubau et Lucas Pollet. Le traileur de formation espérait faire la différence sur les cinq premiers kilomètres de course à pied, mais sur un parcours relativement plat, il a dû batailler ferme. C’est même Lucas Pollet qui tenait la tête pour quelques mètres lors de la transition vélo. Les deux cadors sont ensuite repartis ensemble le couteau entre les dents et Johan Goubau a finalement réussi à accumuler les secondes d’avance au gré des quelques passages techniques. Il a ensuite creusé l’écart lors de la dernière boucle de 2,5 km de course à pied pour s’imposer en 1h 16 min 10 s. Lucas Pollet termine à 54 s avec dans sa foulée le néerlandophone Mathias Cloostermans (+ 58 s). Le quatrième est un autre néerlandophone, Kenneth Verdickt. Il échoue à 3 m 18 s de Goubau, c’est dire si le niveau était solide devant. A la cinquième place, on trouve le second Namurois, Romain Denis (+ 3 mi 28 s), qui s’adjuge aussi la seconde place du championnat francophone devant le triathlète de Libramont, Antoine Waltzing.

Dammekens intouchable

Chez les femmes, la Thudinienne Mandy Dammekens n’a pas réellement eu de concurrence. Avec un temps de 1h 28 min 49 s, la membre du Q3T s’adjuge la 35e place au général. Il a ensuite fallu attendre six longues minutes pour voir arriver les néerlandophones Birgit Wauters et Maya De Backer, puis Alyssa Lurquin. La deuxième place du championnat francophone revient à la cinquième, Virginie Soenen, reléguée à plus de 11 min de Dammekens. La Namuroise Anne Dieudonné, sixième, complète le podium (+ 16 min 57 s).



Réaction - Lucas Pollet

"J ’avais gagné l’an dernier à Thuin mais c’est mon ami Mathias Evrarts qui avait remporté le championnat car je n’avais pas de licence. Cette victoire me fait donc doublement plaisir, surtout que nous sommes aussi champions de Belgique de run&bike avec Mathias. Cela a été dur de rester au contact de Johan Goubau. Lors de la dernière partie course à pied, j’ai préféré rester avec le troisième pour ensuite assurer ma deuxième place et donc le titre de champion francophone."

>>> Découvrez les résultats complets sur Ultratiming