Namur La 14e édition a encore été un succès grâce à l’investissement de tout un club.

306 inscriptions dont 15 non affiliés et 16 handisports. Le Masters de Profondeville n’a pas dérogé à la règle le week-end dernier. Il est le tournoi le plus populaire organisé en Province de Namur. Lors des dix dernières saisons, Profondeville a recueilli le plus d’inscriptions, excepté à deux reprises.

En 2014 et 2017, Le TT Vedrinamur et le TT Champ d’en Haut avaient détrôné le tournoi mosan. Deux raisons expliquent le succès profondevillois.

"Il y a d’abord la participation de tout le club dans la préparation, que ce soit le comité ou les joueurs. Ensuite, on bénéficie d’infrastructures qui offrent des conditions de jeu et d’accueil excellentes", raconte le vice-président du club Olivier Mostade.

Un autre atout du tournoi est d’avoir l’espace pour mettre 24 tables. "Ça évite de terminer le tournoi à 23 h. Les séries s’enchaînent et les joueurs apprécient de ne pas patienter pendant des heures."

En ce qui concerne le budget, tout laisse à croire qu’un tournoi comme celui-là nécessite des fonds importants. "Pas du tout. Les tables sont fournies gratuitement par l’Adeps avec qui on collabore depuis trois ans. On paye juste 50€ pour le transport et 150€ pour la location de la salle. C’est surtout l’investissement humain qui est le plus important. La bonne volonté de chacun est un boost et participe à l’image du club", continue Olivier Mostade. De plus, le tournoi profondevillois bénéficie d’un subside de 250 € de la Ligue Handisport Francophone.

En effet, il fait partie du Challenge handisport Stiga-Dandoy. "On a été les premiers à intégrer les moins valides dans notre tournoi dès la première édition en 2006. D’autres clubs sont venus me voir par la suite pour voir si ça fonctionnait", confie Francis Honnay, membre du comité.